La commune de Kahène, située à 27 km de la frontière gambienne et à 61 km de Koumpentoum, son chef de lieu de département vient de réceptionner ce jeudi sa première ambulance médicalisée.

Celle-ci devrait aider à faciliter les évacuations sanitaires dans la commune.

« L’évacuation des malades a toujours été un casse-tête puisqu’elle se fait en charrette », a révélé le maire Mamady Thiam qui a reçu les clés de l’ambulance des mains du gouverneur de la région, El hadj Bouya Amar, d’après l’APS, lue par senegal7.com.

« Kahéne a vécu des situations dramatiques avec l’absence d’une ambulance. Nous sommes non seulement très loin de Koumpentoum », a fait savoir le maire. En plus, il a déploré l’état des routes qui ne facilite pas les évacuations sanitaires.

Quant au médecin-chef de région, Abiboulah Ndiaye, il est important de veiller à l’entretien et à la maintenance de l’ambulance pour le bien des populations.

« Une ambulance est destinée à sauver des vies. Il va falloir sensibiliser les populations sur son importance et son utilisation. Elle ne doit pas faire office de transport ou de corbillard », a-t-il suggéré.

La mise en service de l’ambulance de Kahène est une concrétisation d’un projet élaboré par les populations de Tambacounda et approuvé par le chef de l’Etat, Macky Sall, a indiqué le président du comité de pilotage PUMA, le général Abou Thiam.

Il a également relevé l’urgence de doter d’une ambulance chaque poste de santé situé en zone frontalière.
Après Tambacounda, Sédhiou, Kolda et Ziguinchor vont bientôt bénéficier d’ambulances.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here