Assignés au pénal pour escroquerie et abus de confiance, Sanekh, Jojo et Aziz Niane risquent gros

0
66

Après une procédure au bout de laquelle le tribunal du commerce s’est déclaré incompétent, estimant que les faits à lui déférés relèvent du pénal, le producteur Moustapha Diop a saisi le parquet de Dakar par le biais d’une plainte pour escroquerie et abus de confiance visant les sieurs Mame Cheikhou Kébé Guéye alias Sanekh, Cheikh Talibouya Ndiaye alias Jojo et Abdoul Aziz Niane.

Le soit-transmis a été délivré ce 1er octobre 2018. Les comédiens ci-dessus cités ne devraient pas tarder à être convoqués pour être auditionnés. Ils sont accusés par le plaignant de l’avoir escroqué et d’avoir abusé de sa  confiance: ils ont encaissé ses fonds dans le cadre d’un contrat de 3 ans qu’ils n’ont pas honoré. Pire, alors qu’ils s’étaient engagés à n’entretenir avec nul autre, pendant cette durée, une relation contractuelle de même nature que celle qui les lie à Moustapha Diop, ils ont commis la faute d’avoir, au cours de la procédure au civil, fourni un contrat anti-daté au profit de Ndiaga Ndour. Ce qui établit au maximum l’escroquerie et a minima l’abus de confiance.

Si l’action pénale engagée contre eux va jusqu’à son terme, Sanekh, Jojo et Aziz Niane risquent de la prison ferme et une amende de deux cents millions (200 000 000) de francs cfa correspondant au préjudice financier subi par le producteur. Comble de malheur pour eux, aucun doute n’est permis quant à la réalité des faits allégués.

Moustapha Diop était titulaire des droits de la 2e saison de Wiri Wiri comme en atteste, entre autres documents qu’il détient par devers lui, ce pouvoir signé en sa faveur le 19 septembre 2016. Il a été arbitrairement dépossédé de ces droits par Ndiaga Ndour, aidé quelque part par les mis en cause.

Yerimpost reviendra sur cette affaire rocambolesque qui ne fait que commencer…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here