Encore une fois, Buhari demande aux aspirants du parti blessés de ne pas abandonner APC

0
44

président Muhammadu Buhari a de nouveau appelé les membres du Congrès Progressistes (APC), lésés, à ne pas quitter le parti.

L’appel intervient trois semaines après avoir demandé à ceux qui n’avaient pas réussi à obtenir le ticket du parti d’imiter le gouverneur de l’État de Lagos, Akinwunmi Ambode, qui avait perdu son ticket de réélection mais ne quittait pas le parti au pouvoir.

Le président a dîné avec les aspirants blessés à la Villa présidentielle mardi soir dernier.

Parmi les personnes présentes figuraient des candidats au poste de gouverneur, de président et de député aux assemblées nationales et nationales, qui n’avaient pas réussi à obtenir les suffrages du parti lors des prochaines élections générales.

Buhari les a exhortés à faire preuve de patience, à rester avec le parti et à œuvrer pour son succès lors des élections de 2019.

Connexes: Nouvelles en images (fournies par les services de photo)

Tout en informant les correspondants de la State House après le dîner, Aliyu Wadada, aspirant au poste de gouverneur de l’État de Nasarawa, a déclaré que le président avait assuré aux aspirants que justice serait rendue et que leurs cas seraient examinés.

Selon lui, « Au-delà du simple dîner au dîner en famille, nous avons discuté des diverses expériences vécues par les aspirants lors des primaires APC. Le président a également plaidé et pacifié les aspirants endeuillés pour qu’ils restent résolus et continuent d’être loyaux et loyaux. attaché à l’unité du Nigéria, qui est la chose la plus importante au-delà de la politique de parti « .

Il a ajouté que le président leur avait raconté son expérience de l’armée à la vie civile, ajoutant que « ce n’est évidemment pas facile lorsque votre mandat est pris avec force, mais quoi qu’il en soit, nous devrions rester en tant que famille et faire ce qui est nécessaire pour assurer que ceux qui ont véritablement remporté leurs élections primaires se voient confier leur mandat volé, mais que les cas qui ne peuvent pas vraiment être prouvés devront en supporter le résultat; après tout, vous ne vous séparez pas de votre famille car vous n’obtenez pas ce qu’il vous faut tu veux. »

Sule Sami, un aspirant sénatorial de l’État de Kebbi, a déclaré que les participants à la réunion avaient décidé de travailler dur pour la réélection de Buhari en 2019.

« Une des choses importantes qui ressort de la rencontre avec notre président est notre détermination à faire en sorte que le président remporte l’année prochaine; nous resterons en arrière et nous nous battrons pour qu’il soit renvoyé l’année prochaine car nous ne ferons pas campagne pour une autre personne. que notre président.

« Il est notre principale préoccupation et nous allons convaincre l’électorat de voter pour lui parce que, lorsqu’il reviendra pour un second mandat, nous lui apporterons le soutien nécessaire pour qu’il puisse continuer les bons travaux qu’il a entrepris. »

Ita Enang, assistante spéciale principale du président pour les affaires de l’Assemblée nationale, a également déclaré que la réunion s’était bien déroulée, ajoutant que les aspirants s’étaient engagés à œuvrer pour le succès du parti.

Enang a déclaré que la réunion constituait l’une des plus grandes démarches entreprises par Buhari et l’APC pour réunir toutes les personnes lésées, ouvrant ainsi la voie au succès du parti aux élections de l’année prochaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here