« Cité Sécurisée » Le noble rêve de LOUGATV pour Louga.

0
243

Tandis que la TFM nous berce nuitamment de son concept « Dakar ne dort pas », nous nous attarderons à notre tour sur le « consommer local » avec Ndiambour Vision qui vous suggère : « La cité veut dormir », car certes, rien ne vaut un sommeil paisible, loin des tracasseries des malfrats prêts à semer sans cesse la terreur et à se faire redouter des honnêtes citoyens, toute une nuit durant, si ce n’est toutes les nuits. Des nuits qui se succèdent et se ressemblent, surtout en ces temps d’avant fête prisés et choisis par les voleurs et autres délinquants ou les marginaux dont l’instinct ignore les règles du droit et ne se préoccupe guère du sens de la justice. Les gangs s’organisent et planifient leurs projets délictuels au détriment des honnêtes gens sur le dos desquels ils vivent et s’enrichissent déloyalement, perturbant ainsi leur quiétude.

Pourtant, la sécurisation des personnes et de leurs biens est plus que fondamentale dans une cité. L’état en est certes le gérant en premier chef, cependant, la politique de décentralisation locale oblige les élus locaux à veiller sur la sécurité de leurs habitants pour que la cité soit un véritable havre de paix : l’exemple de la ville de Dakar habillée par le courage de son Maire est assez édifiant et  reflète à merveille sa volonté de bien sécuriser son périmètre, à la satisfaction de ses populations. On ne peut attendre mieux du Premier Magistrat de la cité qui ose ainsi prendre son courage à deux mains et poser par des actes concrets, les jalons de ses ambitions à la faveur de ses citoyens. Son désir ne doit demeurer autre que de veiller et bien veiller sur ses pensionnaires.

A QUAND LE TOUR DE LOUGA D’IMPLANTER SA POLICE MUNICIPALE ?

Quand on sait que la modernisation d’une ville passe indispensablement par la politique de sécurisation (sécurité publique, sécurité alimentaire, sanitaire, sécurité sociale, etc.)

La stratégie de décentralisation n’écarte certes pas l’Etat, car là aussi, ses pouvoirs sont décentralisés et s’articulent autour du Chef de l’Exécutif Régional qui possède l’adhésion de ses démembrement, notamment les services administratifs et particulièrement ceux ayant spécialement en charge la gestion sécurité, secours et justice.

C’est donc dans un partenariat solidaire que le travail peut s’effectuer, tant bien en amont qu’en aval. Ce faisant, personne ne doit demeurer en reste. Même les populations doivent s’y inviter, parce que chacun à son niveau propre possède un rôle à jouer, quant on sait qu’en cas de satisfaction ponctuée par la victoire sur l’insécurité, tous sont bénéficiaires et en profitent ; tandis qu’en cas d’échec, ce qui constitue une défaite, tous sont interpellés pour répondre à la question fondamentale : Qu’ai-je fais pour que cela n’arrive pas ? Ai-je joué mon rôle et ma partition ? Ou ai-je seulement été un contemplateur résigné à constater le rebondissement de la délinquance quand cela arrive par les actes de violence entre autres actes et faits délictuels ? Je peux être témoin, tout comme je peux me  rendre compte que le germe a poussé dans mon champ pour rallier le voisinage,  avant de s’étendre aux contours et aux artères de notre cité.

A présent, que suis-je prêt à faire pour ma cité ?

En effet, chaque citoyen est un outil et doit constituer une pièce maîtresse pour sa cité, appelé à travailler pour demeurer utile à soi-même et aux autres ; à protéger et promouvoir les valeurs communes quelque soit leur cadre social ; à se dresser et à lutter contre l’émergence du lot de conséquences qui puisent leur source dans la mauvaise éducation au sein du cercle organisé de la famille et ses démembrements, jusqu’au milieu des centres de formation pour l’éducation ainsi que les Institutions et autres sphères socio scolaires.

Tous doivent s’inviter à s’investir dans le développement durable où chacun apporte sa pierre angulaire à l’édification pour bâtir une cité où rayonnent ensemble les reflets de la paix et de la justice soutenus par les rayons lumineux de l’amour de chacun pour son prochain.

Il est certain que la délinquance peut être combattue et vaincue à condition que toutes les forces vives, toutes sensibilités confondues s’unissent car dit-on, l’union fait la force. Il est évident aussi que tous ceux qui se réveillent sous un même toit ont intérêt à ce que l’échafaudage ne s’écroule absolument pas.

En attendant, « NDIAMBOURVISION » demeure solidaire avec tous, pour dénoncer les injustices et leurs causes, tout en protégeant votre identité, au besoin.

Par ailleurs, « LOUGATV» vous accompagne par ces conseils :

-ne jamais circuler inutilement avec ses biens ou ses trésors, bijoux entre autres, dans les artères mal éclairées et/ou dangereuses ;

-ne jamais s’isoler et emprunter un chemin et/ou une voie mal-éclairée ;

-même courtois, ne jamais se fier totalement à n’importe qui ;

-se méfier ou être prudent vis-à-vis d’une personne inconnue profitant d’une rencontre circonstancielle pour tenter de s’ouvrir et nouer le contact ;

-éviter le port de bijoux de valeur lors de certains déplacements, si cela n’est pas nécessaire ;

-participer à rendre notre environnement propre, pour ne pas provoquer, par des jets de produits (déchets de toute nature) l’encombrement et provoquer l’insalubrité dans la cité.

« NDIAMBOUR VISION » demeure à l’écoute de vos soucis, vos ambitions et vos rêves, afin de vous accompagner par des actions efficientes capables de faire de vous le citoyen modèle pour sa noble cité.

« N-VISION » vous invite au partage d’idées pour redynamiser le désir et la nécessité de rendre paisible notre cité commune.

Pour élargir votre carnet d’adresses et renforcer votre citoyenneté, demeurez avec Ndiambour Vision.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here