Poursuivi pour le délit d’attentat à la pudeur sans violence, Sidy Bâ, attrait hier à la barre du Tribunal d’instance de Louga, risque, une peine de deux ans ferme. Selon L’Observateur, il est accusé d’avoir entraîné une fillette de 9 ans dans une chambre, de se coucher sur elle et d’avoir versé sur son corps un liquide blanchâtre.
Sollicitée par la police pour les besoins de l’enquête, une gynécologue atteste que la fille n’a pas été violée. Le mis en cause sera fixé sur son sort le 12 mars prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here