Après l’affaire des 720 millions de Fcfa payés annuellement à 261 employés fictifs et les surfacturations d’environ 4 milliards de Fcfa, Libération révèle une autre nébuleuse de 7 milliards. Il s’agit d’un marché en douze lots dans le Plan de passation des marchés. Le rapport produit par le cabinet BSC a été produit quelques mois après le remplacement de l’Entente Cadak-Car par l’Ucg.

D’après les auditeurs, l’Ucg a interrompu le déroulement de la procédure sans en informer les soumissionnaires en violation des dispositions de l’article 64 du code des marchés publics. L’audit révèle aussi que Sitcom et Entracom ont soumissionné en tant que groupement, puis individuellement, en violation des dispositions des articles 47.3 et 47.8 du décret portant Code des marchés publics.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here