La Coordination des étudiants de l’Université Gaston berger de Saint-Louis (Cesl) ont décidé de suspendre tous les mots d’ordre relatif à des journées sans tickets, consistant à se restaurer gratuitement dans les établissements du campus. En effet, le président de séance a fait cette annonce ce mercredi suite à un récital de Coran suivi d’une séance de prière en mémoire de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène, tué le 15 mai 2018 lors des manifestations entre étudiants et forces de l’ordre.

Une décision qui, selon Daouda Sagna, vise à favoriser un dialogue sincère et constructif avec les autorités universitaires, pour un apaisement du climat social au sein du campus de l’Université Gaston Berger. Aussi, ajoute le président du Cesl, ceci «est la preuve de la bonne disposition des étudiants vis-à-vis du recteur, dans l’espoir que les concertations puissent aboutir à des solutions aux problèmes soulevés dans la plateforme revendicative des étudiants».

Les étudiants ont profité également de cette cérémonie, assistée par le recteur Ousmane Thiaré pour dénoncer l’insalubrité et le déversement des fosses septiques au sein du campus social. Ils ont aussi plaidé pour une amélioration de leurs conditions de vie, surtout celles liées aux difficultés notées dans l’hébergement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here